Développement dans l’affaire de deux projets immobiliers à Al Akid Lotfi: Annulation des permis de construire

dans Actualités/Société
  •  Par ZIAD Salah

L’affaire des permis de construire de deux immeubles de quatorze étages à Al Akid Lotfi a connu un développement. Cette affaire, pour rappel a suscité l’intérêt des médias locaux notamment après le sit-in organisé par les habitants de ce quartier et la fermeture des entrées des deux chantiers. Selon des sources sûres, l’administration de la wilaya a ordonné aux services de l’APC d’annuler les permis de construire.

Précisons que, jusqu’ici, uniquement un chantier a procédé à l’affichage du numéro de ce permis, sans pour autant préciser la nature du projet ni le nombre d’étages prévus.

Justement,  selon nos sources, l’annulation des permis de construire se réfère à un arrêté de l’APW interdisant la construction de plus de huit étages dans ce périmètre de la ville où sur l’espace, encore libre, qui n’a pas été investi par le béton armé.

Toujours selon nos sources, les deux promoteurs sont mis devant deux choix : soit déplacer leurs projets ailleurs, soit les limiter à huit étages. On nous affirme que les pourparlers sont engagés avec les deux promoteurs.

Signalons que le responsable qui a signé les permis de construire est celui qui a une affaire en justice à cause des mêmes documents signés pour des promoteurs à Bir El Djir, une commune indépendante de son territoire de sa compétence.

Comment les habitants d’Al Akid vont-ils recevoir cette décision ? La plupart rejettent la densification et l’absence des équipements collectifs notamment pour les jeunes.