Un vernissage lui a été dédié à la galerie Civ Œil: Émouvant hommage à la doyenne des artistes Leila Ferhat

dans Actualités/Arts & Culture
  • Par ZIAD Salah

Installée sur une chaise, l’air un peu absent, Leila Ferhat, la doyenne des artistes, a vu du monde défiler devant elle. Tous ceux qui ont assisté au vernissage de son exposition hier à la Galerie Civ Œil ont soit pris une photo avec elle ou passer lui souhaiter longue vie. Dans son habit de grand-mère, elle était à la fois l’artiste et la grand-mère que certains ont tenu absolument à lui présenter leur épouse ou leurs enfants. C’est le cas de l’artiste Rachid Talbi, qui l’a considère comme sa « mère spirituelle ».

  • ballerine
    • Facebook
    • Twitter
    • Google+
  • cavalcade
    • Facebook
    • Twitter
    • Google+
  • medina
    • Facebook
    • Twitter
    • Google+
  • Rachid Talbi et Leila Ferhat
    • Facebook
    • Twitter
    • Google+
  • wowslideshow
    • Facebook
    • Twitter
    • Google+
  • Vernissage
    • Facebook
    • Twitter
    • Google+
http://wowslider.net/ by WOWSlider.com v8.6

Derrière elle, trônait son tableau «Cavalcade» où des chevaux étalent toute la majesté et la fierté caractérisant cet animal. A lui seul, ce tableau témoigne du style Leila Ferhat où les couleurs, mêmes contrastés, expriment le mouvement.

Celles et ceux qui ont tenu absolument à rendre hommage à Mme Leila Ferhat à l’occasion du 8 Mars ont pu découvrir un petit aperçu de son œuvre. La dame compte « un demi-siècle de travail et de création« , comme l’a souligné Tewfik Ali Chaouche, un des organisateurs de l’expo aux cotés des associations Fard, Bel Horizons et Petit Lecteur.

D’ailleurs, parmi les présents, il y avait un certain nombre de ses anciens élèves, dont certains sont désormais des noms consacrés de la peinture algérienne.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
Cavalcade

Parmi les tableaux exposés, on pouvait relever différents styles, correspondant à différents moments de son existence. Mais la dominante reste son penchant pour les variantes du bleu. On retrouve la meilleure illustration de ce penchant pour cette couleur dans le tableau intitulé «Ballerines». Une œuvre que les connaisseurs ont rangé dans la catégorie du semi figuratif, style ou notre artiste a excellé.

Ballerine
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
Ballerine

«Médina» et «Hymne à la paix», deux autres toiles nous renseignent sur la signature propre de Mme Leila Ferhat. On relève la déconstruction volontaire de l’objet de la toile et son éclatement en une multitude de morceaux géométrique.Certains y verront une empreinte au cubisme qui a fait la réputation de Picasso. Possible.

Mais tout indique que l’artiste entretenait un autre rapport avec son espace pictural et avec son sujet et seule sa propre inspiration guide son pinceau loin de tout emprunt ou référence académique.

medina(1)
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
Medina

D’ailleurs, en recourant à des couleurs chaudes, des fois combinées avec d’autres moins prononcées et en incorporant certains motifs, Mme Leila Ferhat appose, peut être à son insu, l’empreinte de l’environnement alimentant son inspiration.

Après cinquante ans de don et de création, Mme Leila Ferhat reste à découvrir. Ce que Civ Œil et surtout Tewfik Ali Chaouche envisage d’entamer……

 

free wordpress themes