Ouverture de la 4ème Biennale Méditerranéenne d’Art Contemporain d’Oran : Le nouveau directeur de la Culture brille par son absence

dans Actualités/Arts & Culture

Le nouveau directeur de la Culture de la wilaya d’Oran, installé il y a à peine quelques jours, entame son «règne» par une absence au mieux, ou par un boycott du vernissage de la 4ème Biennale d’Oran en fin d’après midi de ce dimanche au Mamo (Musée de l’Art Moderne d’Oran).

En effet, lors de la cérémonie d’ouverture, où Tawfiq Ali Chaouch, président de l’association Civ Œil, organisatrice de cette manifestation picturale, a présenté les invités et les participants venus de quinze pays, l’absence de ce nouveau responsable de la Culture à Oran a été relevée par plus d’un. Or, tout le monde espère de Kouider Benziane, le remplaçant de Mme Moussaoui Rabiaa, à donner un nouveau souffle à ce secteur stratégique miné par la dernière nommée qui s’était employé à tuer toute expression culturelle à Oran onze durant.

 

 

 

En dehors de l’Algérie qui participe avec plus d’une trentaine de plasticiens venus des quatre coins du pays, on relèvera la présence de : l’Italie, la France, la Grèce, le Royaume Uni, le Canada, les USA, la Palestine, la Syrie et la Suisse.

Durant son intervention annonçant l’ouverture officielle de cette quatrième biennale, Ali Chaouche, le commissaire de la manifestation présentera entre autres Zineb Sedira, une algérienne installée au Royaume Uni et qui a ouvert une résidence à Alger au profit des jeunes créateurs. Dans la même foulée, il présentera au grand public qui s’est déplacé pour ce vernissage Mustapha Nedjai, venu de Sétif pour exposer durant cette exposition.

 

Signalons qu’aucun représentant d’une autorité publique n’a honoré de sa présence cette cérémonie de vernissage qui, de surcroît, concrétise le coup d’envoi réel du MAMO, dont l’ouverture a été attendue des années durant.

Par contre, le Consul de France et Mme son épouse, habitués des manifestations culturelles de la ville d’Oran, ont répondu à l’invitation de l’association organisatrice Civ Œil.

Dans les coulisses on indique que cette manifestation, en l’occurrence la 4ème Biennale Méditerranéenne d’Art Contemporain d’Oran figure dans les festivités du 5 Juillet, marquant l’anniversaire de l’Indépendance Nationale.

Autrement dit, les autorités locales, à commencer par l’APC et ses services culturels et cultuels, n’ayant rien prévu pour marquer une date majeure, risquent de se rabattre sur une manifestation culturelle à l’actif d’une association. Ce jour là, on notera la mobilisation des médias lourds, aussi bien publics que privés.

  • Par ZIAD Salah