Après plus de deux ans d’angoisses : Non lieu pour le journaliste Mohamed Chergui

dans Actualités
  • Par ZIAD Salah

Jugé il y a presque quinze mois à trois ans de prison ferme et une amende de 20 millions de cts, le journaliste Mohamed Chergui a bénéficié aujourd’hui du non lieu. Ce qui signifie la fin de son calvaire et celui de ses confrères et amis qui se sont solidarisés effectivement avec lui. Ce verdict, attendu la semaine dernière, est un camouflet pour la direction du quotidien El Djoumhouria.

Parce que l’accusation est gravissime et s’apparente à une désignation à la vindicte populaire. Même en prison, on n’accorde pas de sursis à ceux qui « osent » froisser les sentiments religieux de la majorité.

Mohamed Chergui était poursuivi pour atteinte à la personne du prophète, dans un article certes paru dans une autre publication et où une malheureuse phrase signale que c’est « le prophète qui est derrière la création du Livre Saint ».

Une phrase qui a échappé à la vigilance de Mohamed Chergui responsable alors de la page «Islamiyat» et même à la rédactrice en chef du journal.

Pour dire la gravité de la démarche de la direction d’El Djoumhouria en s’adressant à la justice et en mettant en péril l’avenir d’un journaliste, père de famille de surcroît. Heureusement que l’affaire a pris une fin heureuse si l’on puisse dire.